Trash the dress : Laetitia

Cela faisait longtemps que j’avais envie de réaliser une séance trash the dress et Laetitia a entendu mon appel de détresse, prête à sauter dans ses bottes en caoutchouc motif « chouette » (et dans sa robe de mariée), nous sommes parties toutes les deux, les tongs dans l’eau (pour moi), le temps d’un instant ou le soleil nous a sorti le grand jeu en nous montrant sa face la plus belle 🙂

Pour tous ceux qui veulent en savoir plus sur le trash the dress, ou qui seraient tentés mais avec encore quelques questions, voici le témoignage de Laetitia :

« Je me suis mariée en Juillet 2012. Nous avons fait appel à une photographe professionnelle pour avoir un bel album de cette journée. Puis nous voulions aussi faire des photos moins conventionnelles, avec nos accessoires fétiches de notre vie de tous les jours. Lunettes de soleil pour Monsieur, Converses et veste en cuir pour Madame. On a donc prévu une séance « trash the dress » pour nos 1 an de mariage. Ballot de paille, pied en l’air, champs, cabriole, chemin de fer et baignade dans la mer au programme. Une journée géniale ! Fou-rires au rendez-vous.

Puis 3 ans après, en août de cette année, Aurélie m’a demandé si une nouvelle séance « trash the dress » m’intéresserait. C’est avec un grand « oui » que j’ai accepté. Je n’ai pas hésité un instant. Vous verrez par vous-même les photos qu’elle a faites.
Mais « Pourquoi encore » pensez-vous ? C’est un moment bien différent du mariage, qui permet de garder de très bons souvenirs, de très beaux clichés. Le stress n’est plus là. On a le plaisir, faut l’avouer, de reporter sa robe encore (et encore pour moi). Et surtout on s’amuse sans se soucier de notre chignon, de notre maquillage, de notre robe.

D’ailleurs en parlant de la robe, je vous entends dire « dans quel état est-elle ? ». Je ne l’ai jamais emmené au pressing par superstition. Elle était tachée de poussière et de vin et bien d’autres trucs après mon mariage. Elle est ressortie comme neuve après mon bain dans la mer. Et oui mesdames, un trash the dress vous évitera le pressing ;). Et quand bien même, elle aurait été abimée, c’est l’histoire de votre robe. Je la conserve bien sûr par nostalgie mais je ne la remettrai jamais pour une belle occasion … sauf … des trash the dress bien sûr, peut-être un peu plus trash qui sait … »

Je vous laisse découvrir les photos de ce super moment 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.